Détournement de tapis….

En ce moment, on commence à voir un peu partout sur les blogs un nouvel accessoire ‘indispensable’ à toute nailista : une feuille de travail dans une matière souple (silicone) sur laquelle sont imprimées des formes d’ongles pour réaliser des stamping inversés. Cette feuille a également l’avantage de protéger le plan de travail. Cet accessoire est vendu 18€ environ….
Bon, ok c’est pratique, ok ça protège la table, ok ça se nettoie facilement… Mais ça fait cher le kilo 😱
Alors on réfléchit un peu…
Feuille en silicone….. Ça existe déjà ça… Pour la pâtisserie !
Je fouille dans mon placard et déniche un tapis dans cette matière souple et incollable !
Allez hop, je le degraisse à fond avec un coton de dissolvant, et me lance dans mon test de reverse stamping.

Je realise 10 ‘patches’ avec la base Express Manucure FortiFluor de Maybelline. Une couche suffit.
Je laisse sécher et je stampe sur chaque patch le motif de la plaque SE02A de la collection Encore de Pueen.
Et je vais ensuite remplir les vides au pinceau fin avec un camaïeu des vernis suivants :
– 503 et 516 de Colour Alike
– Lady of the Lake de aEngland
– Molly de ILNP

image

image

Après avoir bien laisser sécher mes patches, je gratte doucement un coin : le patch vient gentiment se décoller de mon tapis sans se déchirer ! Youpiiii 🙌🙌🙌

Je depose mon patch sur mon ongle sur lequel j’ai posé ma base et un vernis corail (Ciate).

image

Reste la partie la plus pénible : ôter le surplus du patch avec un pinceau trempé dans le dissolvant.
Une couche de topcoat plus tard, il n’y a plus qu’à admirer le résultat 😎😎😎

image

Conclusion ?
Un tapis tout simple en silicone déniché au rayon pâtisserie ou sur internet pour 3 fois rien remplace avantageusement cette feuille de travail.
Le silicone a l’avantage de résister au dissolvant. Et le vernis sec se retire en utilisant le racloir du stamping.

Allez ce tapis va rejoindre définitivement mon matériel nailart !
Toutes façons, je ne l’utilisais pas pour faire mes macarons, je préfère le papier sulfurisé 😋

Le dessous de la framboise

Les vacances ça a du bon ! On peut prendre son temps pour nailarter !
J’ai donc voulu me lancer dans un stamping inversé après avoir vu l’article du blog de Didoline qui détaille une technique simplifiée mais tout aussi efficace du reverse stamping (pour découvrir son article c’est ici).
Pour rappel, le stamping inversé consiste à stamper le motif sur une couche de topcoat déposée sur un support plastique, puis venir déposer de la couleur sur le motif, puis quand tout est bien sec, décoller délicatement le tout (qui fait comme un patch) et l’appliquer sur l’ongle.
La technique de Didoline, est plus simple : on stampe le motif et on le laisse sur le tampon. On vient ensuite coloriser le motif et on laisse sécher le tout (toujours sur le tampon).
On applique une couche de top-coat sur l’ongle, on attend 1 à 2 minutes : le top-coat doit être très légèrement collant mais sans adhérer au doigt, et on vient transférer le motif dessus. Quand tout est bien sec, on finalise avec une autre couche de top-coat.
L’avantage ? Pas de surépaisseur et de pli comme avec le patch formé avec la couche de top-coat et le motif.

Pour mon nailart, j’ai commencé par appliquer 2 couches de Topless & Barefoot de Essie.
Pour le motif, j’ai choisi la plaque SE04B de la collection Encore de Pueen.
J’ai colorié les pétales avec Molly, un framboise holographique de ILNP.
Après avoir appliqué une couche de top-coat, j’ai transféré mon motif.
Puis le top-coat Gel Look de Kiko.
Il faut bien procéder ongle par ongle, en particulier pour l’application du top-coat avant le transfert du motif. En revanche, pour la base (ici : Topless & Barefoot), on fait comme d’hab’ et on vernit tous ses ongles et on laisse sécher.

Et voilà le résultat en images 😍

image

image

image

Allez, topette ✋ comme on dit chez moi !