Détournement de tapis….

En ce moment, on commence à voir un peu partout sur les blogs un nouvel accessoire ‘indispensable’ à toute nailista : une feuille de travail dans une matière souple (silicone) sur laquelle sont imprimées des formes d’ongles pour réaliser des stamping inversés. Cette feuille a également l’avantage de protéger le plan de travail. Cet accessoire est vendu 18€ environ….
Bon, ok c’est pratique, ok ça protège la table, ok ça se nettoie facilement… Mais ça fait cher le kilo 😱
Alors on réfléchit un peu…
Feuille en silicone….. Ça existe déjà ça… Pour la pâtisserie !
Je fouille dans mon placard et déniche un tapis dans cette matière souple et incollable !
Allez hop, je le degraisse à fond avec un coton de dissolvant, et me lance dans mon test de reverse stamping.

Je realise 10 ‘patches’ avec la base Express Manucure FortiFluor de Maybelline. Une couche suffit.
Je laisse sécher et je stampe sur chaque patch le motif de la plaque SE02A de la collection Encore de Pueen.
Et je vais ensuite remplir les vides au pinceau fin avec un camaïeu des vernis suivants :
– 503 et 516 de Colour Alike
– Lady of the Lake de aEngland
– Molly de ILNP

image

image

Après avoir bien laisser sécher mes patches, je gratte doucement un coin : le patch vient gentiment se décoller de mon tapis sans se déchirer ! Youpiiii 🙌🙌🙌

Je depose mon patch sur mon ongle sur lequel j’ai posé ma base et un vernis corail (Ciate).

image

Reste la partie la plus pénible : ôter le surplus du patch avec un pinceau trempé dans le dissolvant.
Une couche de topcoat plus tard, il n’y a plus qu’à admirer le résultat 😎😎😎

image

Conclusion ?
Un tapis tout simple en silicone déniché au rayon pâtisserie ou sur internet pour 3 fois rien remplace avantageusement cette feuille de travail.
Le silicone a l’avantage de résister au dissolvant. Et le vernis sec se retire en utilisant le racloir du stamping.

Allez ce tapis va rejoindre définitivement mon matériel nailart !
Toutes façons, je ne l’utilisais pas pour faire mes macarons, je préfère le papier sulfurisé 😋

Les p’tits trucs qui facilitent la vie de la nailista

Ce soir, deux nailarts pour le prix d’un seul !
Pour vous montrer des choses qui nous rendent la vie de nailista plus simple.

Vous connaissez la manucure au scotch ? On coupe plein de petits bouts de scotch pour les coller de façon harmonieuse sur les ongles, on recouvre de vernis et on ôte les scotches
Sauf que en vrai, les scotches se collent partout sur nos doigts, quand on les retire pas dans le bon ordre, ça reste coincé et ça finit par baver.
Oui mais voilà, y’a des gens qui ont pensé à tout et ont créé les stickers !
Un sticker, c’est une forme autocollante toute prête, on le décolle de son support, on le pose sur l’ongle, et on applique le vernis.
J’ai décidé de tester les stickers vinyl : une matière souple et assez épaisse, et qui ne se déchire pas.
J’ai choisi ceux de la boutique Pshiiit. En plus on peut choisir son coloris 😁 (4,50€ la planche)

image

image

J’ai testé les formes type étoile (réf KaBoum).
J’ai appliqué un vernis noir de Kiko. Ensuite, treeeeeeees important : on laisse sécher, mais vraiment hein !
Après un premier essai un peu bof, j’ai préféré laisser mon vernis noir sécher toute une nuit et terminer mon nailart le lendemain.
Le lendemain donc, j’ai posé un sticker sur mon ongle, et j’ai appliqué Molly de ILNP. J’ai renouvelé l’opération sur chaque ongle en variant la position de chaque sticker. Puis terminé par une couche de topcoat.

image

image

L’avantage de ces stickers :
La matière épaisse mais souple permet de les re-utiliser plusieurs fois. J’ai utilisé 2 stickers pour chaque main.
L’inconvénient :
ils collent VRAIMENT bien, alors si c’est pas trop sec en dessous, tout vient…..😬
L’astuce : comme pour le scotch, les poser sur le dessus de la main plusieurs fois pour leur ôter un peu de leur collant.
Malgré tout, j’aime bien ! Et puis y’a plein de formes qu’on peut poser comme on veut pour laisser libre court à notre imagination.

Deuxième nailart : qui ne s’est pas excitée, énervée à vouloir retirer un vernis pailleté ??? C’est une vraie m…… à dissolver ces vernis ! On leur pardonne à chaque fois parce qu’ils sont trop beaux, mais crotte de zut de flute, quelle tannée !
Eh bien, tout ça, c’est FINI !!!!
Y’a des gens (quand on y pense : y’a des chercheurs qui cherchent à faciliter la vie des nailistas…. C’est complètement dinnnnngue !) qui ont trouvé THE base magique 😍😍😍
Ça existe dans plusieurs marques, mais Maybelline vient de sortir la sienne en grande surface, et franchement pour environ 4€, faut pas s’en priver !
On la pose comme une base normale, on laisse sécher et on applique son vernis pailleté. Et on y pense plus.
Lorsque vient l’heure de retirer son vernis, il suffit de gratter un peu à la base de l’ongle, et le vernis se retire d’un seul coup d’un seul comme une pellicule !!! C’est MAGIQUE !!
La base a formé comme une pellicule elastique qui se décolle toute seule.
Vous me croyez pas hein ?
Alors…. Photo !

image

J’ai choisi de la paillette de compèt’ !!! I’m not à Lion de ChinaGlaze.

image

Au passage, je vous montre aussi le topcoat Maybelline GelEffect qui donne un joli fini glossy et bombé aux ongles et sans faire baver un stamping !

Mon joli nailart, avec un stamping (plaque BundleMonster et vernis Kiko métallique, sur Essie Romper Room) et un accent-nail paillette.

image

Et là…. Je retire les paillettes ! Même pas peur 😝

image

Alors ?? Convaincues ?!

Juste une petite précision : on ne combine pas la base Peel off avec la pose d’un sticker (ben ouais forcément, j’ai essayé….😲).
Quand on décolle le sticker…. Eh ben ça décolle tout en dessous….

Le dessous de la framboise

Les vacances ça a du bon ! On peut prendre son temps pour nailarter !
J’ai donc voulu me lancer dans un stamping inversé après avoir vu l’article du blog de Didoline qui détaille une technique simplifiée mais tout aussi efficace du reverse stamping (pour découvrir son article c’est ici).
Pour rappel, le stamping inversé consiste à stamper le motif sur une couche de topcoat déposée sur un support plastique, puis venir déposer de la couleur sur le motif, puis quand tout est bien sec, décoller délicatement le tout (qui fait comme un patch) et l’appliquer sur l’ongle.
La technique de Didoline, est plus simple : on stampe le motif et on le laisse sur le tampon. On vient ensuite coloriser le motif et on laisse sécher le tout (toujours sur le tampon).
On applique une couche de top-coat sur l’ongle, on attend 1 à 2 minutes : le top-coat doit être très légèrement collant mais sans adhérer au doigt, et on vient transférer le motif dessus. Quand tout est bien sec, on finalise avec une autre couche de top-coat.
L’avantage ? Pas de surépaisseur et de pli comme avec le patch formé avec la couche de top-coat et le motif.

Pour mon nailart, j’ai commencé par appliquer 2 couches de Topless & Barefoot de Essie.
Pour le motif, j’ai choisi la plaque SE04B de la collection Encore de Pueen.
J’ai colorié les pétales avec Molly, un framboise holographique de ILNP.
Après avoir appliqué une couche de top-coat, j’ai transféré mon motif.
Puis le top-coat Gel Look de Kiko.
Il faut bien procéder ongle par ongle, en particulier pour l’application du top-coat avant le transfert du motif. En revanche, pour la base (ici : Topless & Barefoot), on fait comme d’hab’ et on vernit tous ses ongles et on laisse sécher.

Et voilà le résultat en images 😍

image

image

image

Allez, topette ✋ comme on dit chez moi !

Garden Party

Il y a une quinzaine de jours, j’ai reçu les nouvelles plaques commandées chez Bundle Monster : la collection Secret Garden.
Un joli assortiment de plaques sur le thème champêtre, utilisant le principe du motif entier, ce qui nous laisse toute créativité pour créer nos stamping.

image

image

Pour mon premier essai, j’ai utilisé la plaque BM-706 avec Kiko Mirror 628 sur Cygnus Loop(H) de ILNP. Le tout matifié avec Matte About You de Essie.
image

image

image

Pour la manucure suivante, j’ai appliqué LA Confidential 028 de Ciate, puis stampé avec la plaque BM-720 et Black de Konad.
image

image

image

Comme d’habitude, pas de déception avec Bundle Monster ! Les motifs sont très bien réalisés, très fins.
J’ai commandé directement sur leur site, les plaques étaient en promo a 16,40 dollars (environ 15€). J’ai payé 8,50 dollars de livraison (7,80€). Les plaques sont arrivées en une dizaine de jours.

Ambiance Bollywood

Aujourd’hui, ce sont les ongles de ma fille qui jouent les stars 🙂
Inspirée des tissus chatoyants indiens, cette manucure combine un gradient et du stamping.
L’accent nail  est réalisé avec 2 couches du sublime Ciaté Fairy Whisper.
Sur les autres ongles, j’ai appliqué en alternance Molly de ILNP et Lady Luck de H&M.
Puis, à l’aide d’une éponge, j’ai tamponné Avalon de AEngland pour effectuer le gradient.
Une couche de Top coat pour lisser le tout et on est prête pour attaquer le stamping.

Pour cette seconde étape, ma fille a choisi la plaque Pueen SE3B de la collection Encore.
Pour reproduire les effets brillants des tissus, j’ai utilisé 628 Gold et 629 Rame de la collection Mirror de Kiko.
Les deux vernis ont été appliqués ensemble sur la plaque de façon à, là encore, donner un rendu dégradé.

Et maintenant…. Place à la danse aux photos 😍😍

image

image

image

image

10 ongles et un mariage….

« Dis Tata Lolo, je suis de mariage bientôt, tu crois que tu pourrais me faire les ongles ? »….
Une photo de la tenue plus tard, date était prise !

L’idée était bien évidemment d’assortir tout ça.
Il nous fallait du bleu pour la robe, du gris pour les chaussures, et de la paillette.
On a opté pour In The Navy de Bourjois et Indie Go de ILoveNailPolish pour le bleu, Ascalon de A England pour le gris, de foil holo argenté et de strass pour la paillette.

Mode d’emploi : une couche de In The Navy sur tous les ongles.
Sur l’annulaire : un accent nail avec du foil holographique argent.
Sur les autres ongles, une couche de Indie Go, puis un arrondi à la base de l’ongle avec Ascalon.
La finalisation : une série de strass ronds et carrés a la limite de cet arrondi.
On scelle bien le tout avec une couche de Gel Look de Kiko.

Et voilà le résultat !
Avec des ongles pareils, ma petite cousine ne devrait pas passer inaperçue 😎😎😎😎😎

image

image

image

image

Holobrilliantissime !

J’ai fait l’acquisition d’un Kiko dans la dernière collection Sun Show. J’ai opté pour le 470 Dainty Passion Fruit: un rose orangé parsemé d’or. En le testant sur onglier, je l’ai trouvé moyennement couvrant, j’ai donc préféré le poser sur une base ton sur ton : 281 Mango.
Une couche de Mango, 2 couches de Dainty Passion Fruit.
Plein de paillettes or subliment ce orangé hyper lumineux aux reflets rose.
J’ai eu envie de l’associer à un rose framboise holographique de ouf : Molly de I Love Nail Polish. J’ai dégainé la plaque BM 323 de Bundle Monster et le charmant petit motif de roses.
Un coup de topcoat Gel Look de Kiko et…. Wahouuuu ça bwiiiille !! Et l’association or-orange-framboise fonctionne plutôt pas mal.

20140506-144214.jpg

20140506-144230.jpg

20140506-144243.jpg

20140506-144709.jpg

ILNP chez Pshiiit et sur le site de la créatrice ILoveNP
Kiko en boutique et en ligne
Les plaques de stamping sur bundlemonster.com et sur Amazon

TwinNails géant !!!

Et voici ma réalisation pour le twinNails organisé par Eternail et Nausicaag sur Instagram (c’est par ici pour les suivre sur leur blog respectif : NailArtAndCo et Eter’Nail).
Le but était de reproduire le nailart de NailEscapades.
Pour ce nailart, rien de très compliqué, c’est juste un peu long.
Il faut commencer par appliquer 2 couches de blanc et attendre que ce soit bien bien sec ! (L’idéal : le faire la veille ou le matin pour l’après-midi).
Ensuite, on s’arme de son scotch et on délimite des triangles.
J’ai appliqué In The Navy de Bourjois.
J’aurai pu laisser mes scotches, mais j’avais peur de laisser sécher trop longtemps et de tout arracher ensuite. J’ai donc retirer les scotches et laisser sécher.
Et j’ai recommencé en posant à nouveau du scotch le long de mes triangles bleus.
Et ensuite, on passe à la réalisation du GalaxyNail avec une éponge et Indie Go et Absolute Zero de IloveNp, Your Majesty de Rimmel et Prisma Gloss Silver de Orly. Comme d’hab’, on tapote un peu au hasard.
On termine par quelques étoiles réalisées au pinceau avec un vernis blanc.
On ote les scotches et on top-coate le tout.
Et voilà le resultat

20140427-205334.jpg

20140427-205345.jpg

20140427-205401.jpg

Orly sur Atouts Charme
Rimmel et Bourjois en grandes surfaces
ILNP chez Pshiiit et sur le site de la créatrice ILoveNP

Sur l’envers du décor…..

Profitant de la présence de mon étudiante de fille pour avoir un cobaye (toujours contente de jouer le cobaye dans ces cas-là… 🙂 ), j’ai voulu tenter un stamping inversé.

Quésako le stamping inversé ????

Cela consiste à effectuer le stamping sur un support, pour le récupérer ensuite.

Dans la pratique, il faut :
– une feuille de plastique (une pochette protège-document fait parfaitement l’affaire),
– une base,
– un motif à stamper (de préférence un motif où on pourra remplir les zones avec des couleurs différentes). Ici, c’est la plaque 406 de Bundle Monster,
– un vernis noir pour le stamping,
– des vernis de couleur

On commence par déposer une couche de base sur la feuille plastique (un rectangle plus grand que l’ongle).
On attend que ça sèche, puis on vient stamper dessus le motif voulu avec le vernis noir (ici : Camelot de A England).
Et ensuite, on « colorie » les espaces laissés vides avec les couleurs de son choix, de préférence au pinceau fin. On peut déborder un peu sur le noir, ce n’est pas grave, puisqu’on travaille à l’envers : c’est le dessous du motif qui se retrouvera sur le dessus de l’ongle.

On attend que tout soit bien sec, et on décolle délicatement la couche, en gratouillant avec l’ongle pour commencer à décoller un peu la pellicule, et en s’aidant éventuellement d’une pince à épiler et en pliant la feuille de plastique. (comme si on voulait décoller proprement une étiquette de prix pour qu’elle vienne en entier et sans laisser de trace de colle… ça vous parle comme image ?).
On applique une couche de base sur l’ongle. Sans attendre que ce soit complètement sec, on vient poser la pellicule sur l’ongle (faut pas se rater, sinon c’est mort !!!!). Perso, ma couche de base était complètement sèche, la pellicule adhère moins bien au départ, mais on peut ajuster plus facilement.
Ensuite, avec un coton-tige imbibé de dissolvant, on enlève le surplus tout autour de l’ongle (c’est ça le plus chiant à faire dans l’histoire !), et on termine par une couche de top coat (ici Gel Look de Kiko).

Pour ceux qui connaissent (et c’est ma fille qui a fait la remarque) : c’est la même technique que le Windows Color (des motifs que l’on crée avec une peinture spéciale verre, sur une feuille plastique, qui se décolle comme une pellicule après séchage, et qu’on vient poser sur les fenêtres).

BM406 copie

Ma fille avait choisi un motif aztèque, sur lequel j’ai posé les couleurs suivantes :
Avalon de A England
Where is my chauffeur de Essie
Breakin’ de China Glaze
Birefringence de I Love NP

J’ai aimé :c’est quand même plus facile de faire du « coloriage » sur un support que directement sur ses ongles.
J’ai moins aimé : La phase de nettoyage autour de l’ongle.

Je ne suis pas sure de le refaire sur mes propres ongles (poser la pellicule sur la main gauche avec la main droite quand on est gauchère….). Ou alors, avec un motif plus simple (histoire que si c’est de travers, ça ne se voit pas trop…).

Le rendu est perfectible je trouve, mais pour une première fois, je ne suis pas trop mécontente. Sachant que ma fille a les ongles courts (par obligation !), la surface de travail est pitite-pitite !

Image

ILoveNP sur ilnp.com
A England, Essie et China Glaze sur atoutscharme.com
Les plaques de stamping sur bundlemonster.com